DOC-PHOTOS

DOC-PHOTOS

4ème partie: L'INVENTION DE LA PELLICULE

En 1851, l'Anglais Fréderick Scott Archer invente le "Collodion humide".

 

Unknowns.jpeg

 

Ce "Collodion" est une émulsion de coton et de poudre, dans de l'alcool, de l'éther et de l'iodure de potassium.

Cette émulsion étalée sur une plaque de verre ou de métal recouverte de nitrate d'argent, permet d'obtenir un négatif avec un temps de pose de seulement 3 à 4 secondes.

L'image apparaît, on la fixe avec de l'hyposulfite de soude et on la rince à l'eau.

La difficulté est que ce collodion n'est photosensible que lorsqu'il est humide et le photographe a 15 minutes pour enduire la plaque et prendre la photo.

 

En 1871, l'Anglais Richard L. Maddox, invente le procédé au "gélatinobromure d'argent" sur plaque de verre. Il crée ainsi une plaque sèche de gélatine, rapide à utiliser et de qualité, grâce à laquelle les photographes ne sont plus obligés de préparer leurs émulsions. Il ne dépose pas de brevet...

 

Unknown-1.jpeg

 

Un Américain va révolutionner et amplifier le phénomène "Photographie" :

Georges Eastman (1854-1932)

 

169px-George_Eastman_founder_of_Eastman_Kodak_Company.jpg

 

En 1880, ll dépose un brevet sur un procédé à plaque sèche et une machine qui permet de préparer en grand nombre ces plaques.

 

UnknownP-1.jpeg

 

En 1884, il remplace le support de verre, trop fragile, par un film flexible, constitué de papier et recouvert d'une émulsion sensible.

En 1889, l'Américain John Cabutt, invente un support souple en nitrate de cellulose.

C'est cette pellicule plus solide que le ruban de papier qui a permis la fabrication du "Kinétographe" en 1891

 

Optic_Projection_fig_236.jpg

 

Par Thomas Edison ( 1847-1931) Américain, inventeur du cinéma et de l'enregistrement du son.

Unknown-1.jpeg

 

Le support argentique défile de manière intermittente, s'immobilise devant la lumière.

Chacune des photographies, en passant ainsi, induit du mouvement : entre 18 et 40 images par seconde. A l'heure actuelle, la prise de vue du cinéma est à 24 images par seconde.

Les usines Eastman vont fabriquer en série ce film celluloïd en nitrate de cellulose dans une largeur standard de 70 mm puis en 35 mm et c'est ce format qui sera utilisé dans le monde entier pour le cinéma professionnel.

images-stories-thumbnails-remote-http--sp.life123.com-bm.pix-celluloid.s600x600-538x156.jpg

 

Ce film était instable et inflammable. Il y eut différentes améliorations du support et depuis 1955, les films sont en polyester, moins cassants, souples, stables chimiquement et qui se conservent bien.

Georges Eastman développe son entreprise et en 1892, naît la EASTMAN KODAK COMPANY.

Il sort un appareil photo, avec le slogan suivant :

"You press the button, we do the rest"

"Vous pressez sur le bouton, nous faisons le reste".

 

images.jpeg

 

L'appareil BROWNIE est lancé en 1900 !

220px-Brownie_camera_avec_son_viseur.jpg

 

Le boîtier est en carton, il coûte 1 dollar...

La photographie devient accessible à tout le monde.

KODAK développe les photos dans une machine, sans passer par une chambre noire.

En 1929, la première pellicule cinématographique pour films sonores arrive et met fin au cinéma muet.



15/01/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres